12/11/2014

Economie sociale et solidaire: avenir ou utopie ?

2.jpg

Le temps de l’Avent est souvent l’occasion de prendre un temps de réflexion face à la réalité de nos vies. Dans le contexte socio-économique d’aujourd’hui où sévit le mot « crise » de toute part, nos jeunes peuvent-ils encore avoir confiance en l’avenir ? Existe-t-il des alternatives à notre système capitaliste de société de globalisation et de surconsommation ?  A la veille des achats de St Nicolas et des fêtes de fin d’année, quel profil de consommateur adopterai-je ?

Au niveau international, Liège est reconnu comme un pole pilote dans le secteur de l’économie sociale et solidaire. D’une part, de nombreuses initiatives s’y sont développées. Nous pensons évidemment à l’ASBL Terre, aux Grignoux, à Barricade, à De Bouche à Oreille… ou même aux Mayelés, qui offrent des jouets de seconde main dans les caves de la paroisse. D’autre part, nos universités offrent des experts de renom dans les personnes de Jacques Defourny et de Sybille Mertens.

Cette dernière est docteur en sciences économiques de l’Université de Liège. Titulaire de la Chaire Cera en « Entreprenariat Social », elle est chargée de cours à HEC-ULg où elle dirige la spécialité en Management des entreprises sociales.

Après une thèse de doctorat qui l’a conduite à réaliser une première mondiale dans le domaine de la statistique associative en concevant le premier compte satellite complet des associations sans but lucratif, elle a progressivement orienté sa carrière académique vers trois thèmes de recherche qui allient une perspective de sciences économiques et de sciences de gestion : l’évaluation de la performance globale des entreprises (économique, sociale et environnementale), le financement des entreprises sociales et l’entreprenariat social. 

L’intérêt scientifique sans cesse renouvelé de Sybille Mertens pour l’étude des entreprises sociales puise sa source dans  la complexité qui caractérise ces organisations : alliant finalité sociétale et activité économique, elles constituent un objet d’étude propice à une réflexion sur la mutation en cours du système économique. Ce constat est d’ailleurs à la base du vaste projet de recherche interuniversitaire (2012-2017) coordonné par le Centre d’Economie Sociale: « If not for profit, for what ? and how ? ». « Si ce n’est pas pour du profit, c’est pour quoi ? et comment ? »

Dans le cadre de l’Avent, Sybille Mertens nous fera l’honneur de venir nous présenter les enjeux de l’économie sociale et solidaire. S’agit-il d’une solution d’avenir ou d’une douce utopie ?

 

Rendez-vous le mardi 2 décembre à 20h
 à l’église Saint François de Sales de Liège.

16:31 Écrit par CoopBelsud | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.