15/12/2012

Don Bosco, ses choix et sa passion de prêtre éducateur...

Sans titre 16.jpg

Un livre à lire... et à offrir

de COLETTE SCHAUMONT

Il a été publié aux Editions du Signe,
en collaboration avec les EDB
et est mis en vente au prix de 15 euros.

 

Renseignements et commande(s):
contact Edts Don Bosco-Belsud

A lire ci-dessous
la présentation ainsi que la préface

Don Bosco a choisi de devenir prêtre pour les jeunes. Leur bonheur, leur épanouissement intégral, ‘leur âme’ se retrouvent au cœur de tout ce qu’il a pu entreprendre. L’expression ‘Da mihi animas’ – donnez-moi des âmes – lui servait de puissante devise et constituait la base de sa vocation ainsi que de sa mission de prêtre. Son dévouement à cette parole fut à l’origine d’un mouvement mondial et fit de lui un homme et un saint.

En 2015, le mouvement salésien fêtera le bicentenaire de la naissance de son fondateur. En guise de tremplin à cet anniversaire, Don Chavez, l’actuel recteur majeur des salésiens, nous invite à approfondir les toiles de fond historiques à la base des intuitions pédagogiques et de la spiritualité de Don Bosco. Il s’agit là d’un défi que cet ouvrage relève de tout cœur.

Ce livre retrace, en effet, la vie de Don Bosco à partir des choix qu’il a opérés et de la passion avec laquelle il s’est consacré. Celles-ci le caractérisent comme un enfant de son temps, marqué par ses expériences personnelles, avec son tempérament spécifique, ses qualités et ses défauts, se débattant au milieu de nombreux défis et de problèmes.

En même temps, à partir de données historiquement fondées, ce portrait éclaire la raison pour laquelle nous pouvons encore aujourd’hui qualifier Don Bosco d’éducateur inspiré et de saint. Chez lui, en effet, la passion de Dieu et la passion des jeunes forment une synthèse unique. Lecture captivante donc pour toute personne qui veut mieux connaître ce prêtre éducateur. Récit enthousiasmant aussi, car Don Bosco s’y présente comme une source d’inspiration pour celle ou celui qui croit dans les jeunes et veut cheminer avec eux.

Colette Schaumont est responsable d’un ‘Centre de Formation et d’Animation Don Bosco’ qui forme, soutient et accompagne les collaborateurs laïcs des maisons salésiennes de la province Flamande en les invitant à œuvrer suivant l’approche éducative et la spiritualité de Don Bosco. De par sa motivation salésienne et ses études, en tant que laïque et en tant que femme, elle nous communique, avec conviction, sa vision personnelle concernant la vie et l’œuvre de Don Bosco.

PREFACE
(de
ALDO GIRAUDO - Professeur à l’Université Pontificale Salésienne de ROME et Directeur du « Centro Studi Bon Bosco »)

Dans cette biographie de Don Bosco, écrite avec efficacité et sobriété, Colette Schaumont nous offre le portrait d’un homme dynamique et évoque ses aspirations profondes. Elle raconte le parcours de formation, les modèles de référence et les premières expériences éducatives de l’apôtre des jeunes, sans occulter la tension morale et les idéaux qui l’habitaient. Son texte illustre le renforcement progressif de ses intuitions initiales et le développement de ses fondations vers des horizons toujours plus vastes, mettant en lumière les éléments essentiels de sa méthode et de sa spiritualité.

Le livre est le fruit d’un travail passionné d’étude et de recherche. Colette Schaumont est allée au-delà de la simple récolte de données biographiques et du récit d’anecdotes, dépassant ainsi le modèle qui a caractérisé une grande partie des biographies de Don Bosco. Le lecteur attentif s’apercevra que l’auteure est amenée à enquêter sur le passé, à partir des préoccupations et des défis que la situation des jeunes d’aujourd’hui pose aux éducateurs. Il en résulte une manière très personnelle d’aborder la figure du « père et maître de la jeunesse ».

Aux yeux de l’historien, le parcours existentiel de Jean Bosco est, par divers aspects, comme le paradigme d’une époque. L’aventure de ce fils de paysan qui a réalisé ses propres rêves et qui est parvenu à s’imposer à la dimension du monde, est bien l’expression d’un phénomène beaucoup plus vaste : celui de l’émergence des classes populaires. Un mouvement initié à la Restauration et qui se prolongera jusque dans la moitié du 19ième siècle. Les œuvres éducatives qu’il a inaugurées, animées par des disciples attirés par ses idéaux et sa méthode, sont devenues à leur tour les instruments efficaces de la formation de générations de jeunes. Préparés et motivés, ils se sont insérés dans la société et dans les cultures issues du bouillonnement d’idées et de passions  qui ont caractérisé les 19 et 20ième siècles.

Deux cents ans ont passé depuis la naissance de Don Bosco. Ses idées éducatives, sa spiritualité et son aventure humaine continuent de nous fasciner. L’expérience de Don Bosco, son enseignement et  la tension spirituelle qui le travaillait recèlent, en effet, de nombreux éléments dynamiques qui dépassent les contingences historiques ou les cultures. Ils constituent une source féconde d’inspiration. Educateurs et pasteurs grandis à son école, dévoués comme lui à la formation des jeunes, ont appliqué sa méthode dans toutes les parties du monde, convaincus de contribuer ainsi efficacement à la transformation de la société à travers leur souci des jeunes. Certains se sont consacrés intégralement à la vocation éducative en se rassemblant en communauté. D’autres, se sont inspirés de lui en vue de leur mission en famille, à l’école et dans la société civile.

Don Bosco était un homme pratique. Il nous a offert un modèle d’éducation et une spiritualité à travers sa façon d’être et de travailler. Il a été un grand organisateur qui a su lire avec intelligence les signes des temps et a pu répondre utilement aux attentes des jeunes avec efficacité, en suscitant des collaborations et un large consensus.

C’était surtout un excellent communicateur, fils d’une culture paysanne qui exprimait le sens de l’existence et les valeurs de la vie à travers la transmission de souvenirs de famille et de la mémoire populaire, des récits de vies de saints et des miracles de la Providence. Il a hérité de sa terre d’origine le goût et l’art de raconter pour nourrir l’intelligence, ouvrir le cœur, stimuler l’imagination de manière constructive, mettant tout cela au service de la mission éducative.

Pour rejoindre un nombre toujours plus important de jeunes, il s’est fait auteur et éditeur, préférant les récits d’allure historique ; il a présenté des modèles vivants et sympathiques, proches de l’expérience quotidienne. Aujourd’hui encore, son style léger et sobre attire le lecteur. Pour la formation de ses collaborateurs également, il utilisait le récit. Il racontait volontiers l’histoire de sa propre vocation, les cheminements de son itinéraire intérieur, le développement progressif de sa mission. Ainsi a-t-il enseigné à ses disciples combien il était important de se fier à Dieu, de s’en remettre radicalement à Lui, d’aimer son temps et de mettre avec joie toutes ses énergies  au service du salut de la jeunesse.

La Famille Salésienne continue à recevoir sa vocation et alimenter sa vie spirituelle de cette figure singulière, à trouver en elle stimulation et énergie pour maintenir vivante la mission historique reçue de Don Bosco.

10:28 Écrit par CoopBelsud | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/12/2012

L'Espérance est en attente ... à GOMA

Offriamo speranza a questi bambini.


Thérèse Watripont, Salésienne coopératrice nous informe de la situation et de la vie au Centre Don Bosco de GOMA.

Le dernier message du Père Piero Gavioli,sdb, directeur du centre et daté du 5 décembre, se termine par ces mots :

Cet après-midi, au dispensaire du Centre Don Bosco, est né un 13e enfant. Chaque enfant qui vient au monde nous dit que Dieu n’est pas encore fatigué des hommes. Nous pouvons espérer.

A Goma aussi c'est l'Avent...

Vous pouvez télécharger le fil des messages en suivant ce lien.



19:40 Écrit par CoopBelsud | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |